[MAJ] Gameloft : La guerre est déclarée entre les frères Guillemot et Vivendi

Gameloft est au centre d’une bataille féroce entre d’un coté ses fondateurs, les frères Claude et Michel Guillemot, et de l’autre Vivendi, le groupe dirigé par Vincent Bolloré. Le...
guillemot

Gameloft est au centre d’une bataille féroce entre d’un coté ses fondateurs, les frères Claude et Michel Guillemot, et de l’autre Vivendi, le groupe dirigé par Vincent Bolloré. Le contrôle du célèbre éditeur mobile est-il en jeu ?

 

Tout commence le 14 octobre dernier, Vivendi fait son entrée au capital de Gameloft à hauteur de 6,2% du capital. Une stratégie qui se veut assez floue dans un premier temps sachant qu’ils n’étaient plus vraiment engagés dans le monde du jeu vidéo depuis la cession de 85% de leurs parts dans Activision en 2013.

Peu de temps après, le 21 octobre, Vivendi annonce une augmentation de sa participation dans Gameloft, passant désormais à 10,20%. Le groupe dirigé par Vincent Bolloré ne se cache plus, il envisage clairement une prise de contrôle de l’éditeur. Puis le 9 novembre dernier, Vivendi accroît une nouvelle fois sa participation et passe de 10,20% à 15,98%.

Les frères Guillemot réagissent

Claude et Michel Guillemot ainsi que leur holding “Guillemot Brothers” ont vivement réagi à la participation croissante de Vivendi. Dans un premier temps, ils dénoncent une “agression”, et comptent tout faire pour garder la main sur leur entreprise. Puis ils augmentent leurs parts afin de détenir désormais respectivement 2,54%, 5,02% et 5,01% soit un total de 13,82% du capital.

Fondé en 1999 par les 5 frères Guillemot, Gameloft est un éditeur mobile historique, avec des licences connues du grand public comme Asphalt ou encore Brothers in Arms qui ont fait leurs premières armes sur N-Gage ou encore nos téléphones mobiles bien avant que les smartphones arrivent. Ces mêmes smartphones et la multiplication des éditeurs de jeux mobiles ont participé au recul de Gameloft, devenant selon App Annie le 20ème éditeur mondial.

Vivendi veut enfoncer le clou

Le 19 novembre, l’Autorité des Marchés Financiers publie un avis faisant état d’une nouvelle augmentation de la participation de Vivendi chez Gameloft, le groupe d’investissement détient désormais 17,34% du capital. Il s’agit clairement d’une réponse frontale aux dernières déclarations des frères Guillemot.

Des voix qui comptent double

Malgré que le capital détenu par Vivendi soit plus important que celui de la famille Guillemot, cette dernière détient 22,57% des droits de votes contre 15,34% pour Vivendi. Cela s’explique par la détention de certaines actions par les frères Guillemot qui bénéficient d’un droit de vote double prévu par les statuts sous certaines conditions.

Nul doute que « l’affaire Gameloft » entre Vivendi et la famille Guillemot n’est pas terminée. Ces derniers viennent d’ailleurs de solliciter les banques afin de préparer une nouvelle défense.

Source 1
Source 2
Source 3

 

Note de la rédaction : Cette mise à jour a été faite suite aux retours de Pockett.net sur la véracité de notre précédent article. Nous tenons également à nous excuser pour la gêne qu’il a pu occasionner. Merci, L’équipe Playsmart.

Categories
News